Enfant, tu penses que certaines choses sont immuables, solides et acquises pour toujours. Tu déchantes rapidement lorsqu’arrive l’adolescence. Adulte, tu n’as plus trop d’illusions. Tu ne peux compter très souvent que sur toi et toi seule. Quand tout ce que tu croyais immuable est détruit, il faut reconstruire à côté, autrement, avec d’autres. Alors, te vient l’envie irrésistible de te laisser aller à penser que ce que tu construis là sera immuable et solide comme du roc. Comme du roc.

Mes images9

Siparhasard-1